Seuls les membres de l’exécutif d’une organisation non gouvernementale enregistrée auprès du Mauritius Council of Social Service pourront être candidats pour siéger sur le board de l’organisme. C’est l’une des principales recommandations du comité technique mis sur pied suivant les irrégularités notées en amont du scrutin qui devait se tenir en juin.

Une assemblée générale spéciale est prévue le 27 octobre. Les quelque 300 organisations membres du Macoss pourront alors en discuter et initier les procédures en vue d’une nouvelle élection.

D’ores et déjà, certaines voix se font entendre. Arguant que le comité technique aurait dû prendre des sanctions contre ceux à l’origine des irrégularités.