Le gouvernement veut apporter son soutien aux planteurs de canne. Ils recevront une compensation de Rs 1 250 par tonne de sucre. Le prix de la bagasse est également revu et passe à Rs 2 500 la tonne de sucre produite pour les petits planteurs et à Rs 1 700 pour les autres planteurs.

C’est ce qui ressort des délibérations du Conseil des ministres de ce vendredi 21 septembre.

En ce qui concerne les planteurs exploitant moins de 100 hectares sous cannes, l’avance de 80% sera étendue aux revenus provenant du sucre mais aussi de ses dérivés. La Mauritius Cane Industry Authority les aidera également en fournissant une avance puisée du Planters Fund pour l’achat de fertilisants en vue de la prochaine saison. Le montant : Rs 13 000 par hectare.

Le gouvernement continuera d’explorer de nouveaux marchés pour le secteur sucre, en particulier pour les sucres spéciaux, indique le communiqué. Et de citer l’accord avec la Chine pour l’achat de 50 000 tonnes de ce produit.

Pour Kreepalloo Sunghoon, ce sont là des mesures «tegn dife» qui ne résoudront rien sur le long terme. Certes, les compensations annoncées apporteront un certain soulagement, indique le président de la Small Planters Association. Mais ce qu’il faudrait surtout, soutient-il, c’est «payer le planteur pour ses cannes». Et non par tonne de sucre produit. L’association avait d’ailleurs proposé Rs 2 500 la tonne de cannes, souligne Sunghoon, suivant la rencontre avec le Premier ministre il y a trois mois.