«Je ne comprends pas les critiques», affirme Armoogum Parsuramen. La présence de Navin Ramgoolam comme invité de marque au septième anniversaire de la Global Rainbow Foundation (GRF) a ravivé les rumeurs de son retour en politique. Le président de l’organisation qui milite pour les personnes handicapées s’en défend.

Alors pourquoi le leader du Parti travailliste ? La GRF, explique Parsuramen, a été lancée lorsque Ramgoolam était Premier ministre. Ce dernier avait alors apporté «soutien, orientation et engagement». Sept ans plus tard, le leader des rouges a été invité à prendre acte du chemin parcouru. Ramgoolam a, ce dimanche 11 novembre à l’auditorium Octave Wiehé, à Réduit, pris position sur des questions «fondamentales» concernant les personnes handicapées, fait remarquer le président de la GRF.

Mais songe-t-il à un retour ? «Depuis 1995, j’ai quitté la politique partisane», réaffirme Parsuramen. Qui affirme avoir choisi pour politique celle de «servir la nation arc-en-ciel et l’humanité».

Un des membres fondateurs du MSM, Armoogum Parsuramen a été ministre de l’Education pendant 13 ans sous sir Anerood Jugnauth.

Photo (YouTube/Parti travailliste) : Navin Ramgoolam, leader du Parti travailliste (à g.) aux côtés d’Armoogum Parsuramen, président de la Global Rainbow Foundation lors de la cérémonie marquant les sept ans d’existence de l’organisation, le dimanche 11 novembre à Réduit.