Les choses ne peuvent en rester là, affirme le leader du Parti travailliste. Pour Navin Ramgoolam, la démission de Vijaya Sumputh du Centre Cardiaque ne doit pas empêcher la commission anticorruption de démarrer une enquête afin de déterminer l’existence éventuelle « d’abus, de conflit d’intérêts et d’illégalités ».

Ramgoolam fustige également Pravind Jugnauth pour son manque de poigne et le fait qu’il ne sache pas ce qu’il se passe au sein de son gouvernement.