L’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam souhaite être un «guide» politique. Notamment pour les siens au sein du Parti travailliste (PTr). Invité au Ganga Talao par la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation (MSDTF), le leader du Parti travailliste (PTr), qui était accompagnée de son épouse, Veena, a tenu un discours d’une quinzaine de minutes remplis de rappel autour de l’histoire du lac sacré.

Il a fustigé l’absence de Pravind Jugnauth, qu’il qualifie «d’illégitime», de même que la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC), notamment quant à l’initiative d’un journaliste de recueillir des témoignages en faveur du chef du gouvernement au caveau du père Laval, à cette fonction. Evoquant son père pour la énième fois ainsi que la Bible, il a expliqué qu’il faut se distancer des choses matérielles.

L’ancien chef du gouvernement semble vouloir inviter les Mauriciens à faire une croix sur son passé, car il se demande si «eski kan ene dimoun fer errer pa pu pardonn li zame ?»