Maurice souhaite collaborer davantage avec la communauté internationale dans la lutte contre le terrorisme.

Dans un courrier adressé à Theresa May suite aux attentats de Westminster, Pravind Jugnauth a exprimé le souhait de faire face aux défis que présentent les menaces terroristes. Le Premier ministre a présenté ses condoléances au Premier ministre britannique, aux familles des victimes ainsi qu’au Royaume-Uni.

L’attentat du mercredi 22 mars a fait cinq morts incluant l’assaillant. La quatrième victime, un homme de 75 ans, est décédée à l’hôpital des suites de ses blessures le jeudi 23 mars.

Une cinquantaine de blessés sont aussi à déplorer dont quatre qui se trouvent dans un état critique.

L’attaquant, identifié comme Khalid Masood, a renversé plusieurs piétons sur le pont de Westminster avant de poignarder un policier à mort devant le Parlement britannique. Il a ensuite été abattu par la police.

Les autorités privilégient la piste terroriste. Elles ont procédé à huit arrestations, à Londres et ailleurs. Ces huit personnes sont suspectées de planifier des attaques terroristes.

Le groupe djihadiste Etat islamique a revendiqué l’attaque à travers le site de propagande Amaq. Dans son communiqué, il cite : « L’attaquant d’hier devant le Parlement britannique de Londres était un soldat de l’Etat islamique, qui a exécuté l’opération en réponse à nos appels à cibler les citoyens des pays de la coalition. »

Malgré l’attentat, les travaux parlementaires ont repris normalement le lendemain. Des millions de personnes se sont rassemblées au Trafalgar Square. Le maire de Londres, Sadiq Khan, de même que la secrétaire d’Etat à l’Intérieur Amber Rudd, ont tous deux affirmé que la capitale britannique ne sera pas vaincue.

Photo : Toby Melville/Reuters

Source : The Guardian, Le Monde