«La demande croissante du marché international de bijouterie fantaisie de qualité, cible privilégiée pour les entreprises de Maurice, amène une exigence de réactivité plus grande dans le dans le secteur des bijoux précieux», c’est ce qu’a maintenu jeudi Géraldine Valluet, Creative Director, lors d’un atelier de travail sur les nouvelles tendances dans le secteur de la bijouterie organisé par la Economic Development Board (EDB), à Ebène.

Cet atelier de travail vise aussi à permettre aux bijoutiers mauriciens d’être informés de l’évolution sur le marché international. L’industrie de la bijouterie, un des piliers du secteur manufacturier, compte prés de 350 entreprises employant plus de 2 500 ouvriers qualifiés.