Elles disent avoir le soutien d’autres associations religieuses, notamment hindoues, et refusent donc de payer leurs factures et arrérages dus à la Wastewater Management Authority. Pour les représentants de ces associations, le fait que l’Etat subventionne leur activité signifie qu’elles doivent également être exemptées du paiement des factures d’eaux usées. Du coup, plusieurs mosquées à travers l’île ont décidé de ne pas payer leurs factures.

Fouad Uteene, président de la Century Welfare Association, dit toutefois être ouvert à une discussion avec le ministre Ivan Collendavelloo pour lui exposer les griefs des associations religieuses sur la question.