C’est une assemblée des délégués du MMM très houleuse qui a lieu actuellement à la salle municipale de Belle-Rose. La presse a même été priée de ne pas filmer les débats afin que les opinions puissent s’exprimer librement. Ceux, très nombreux, qui ont pris la parole n’ont pas été tendres, et ont été parfois virulentes.

Des critiques qui ne s’adressent pas nécessairement au leader Paul Bérenger. Mais qui visent surtout le choix des personnes élues lors des dernières élections internes du MMM, et contestent celles choisies pour faire partie de la nouvelle direction collégiale. Dont les 9 membres ont été désignés par Paul Bérenger et le secrétaire général du parti, Ajay Gunness.

assemblee delegues MMM 15 mars (2)

Les débats ont été marqués par les interventions de Kavi Ramano et de Steve Obeegadoo, qui ont fait le choix de ne pas s’asseoir aux côtés du bureau politique mais dans la salle. Ramano et Obeegadoo ont émis des critiques sévères par rapport à la direction, aux stratégies et aux changements qu’elle souhaite adopter et au fait que les candidats plébiscités lors du vote pour le comité central et le bureau politique ne se sont pas vu confier de responsabilités.

Paul Bérenger souhaitait que l’assemblée des délégués se prononce, la semaine prochaine, sur un vote de confiance vis-à-vis de la direction actuelle. Mais vu la tournure des événements à la salle municipale de Belle-Rose aujourd’hui, le leader Paul Bérenger est revenu sur cette proposition pour la ramener à l’ordre du jour de ce dimanche 15 mars. La majorité des délégués s’étant prononcée en faveur de cette motion, les branches du MMM se livrent en ce moment à un vote à bulletin secret sur cette question.