C’est une bonne chose que le ministre des Finances rencontre désormais les artistes dans le cadre des consultations pré budgétaires, disent ceux présents à la réunion de ce vendredi. C’est d’ailleurs ce qui conduit certains d’entre eux à espérer que leur suggestions seront appliquées dans le budget 2017-2018.

Toutefois, pour Bruno Raya, qui milite pour une meilleure protection des artistes et de leurs droits, le sérieux du gouvernement se mesurera à sa capacité à mieux adapter la Copyright Act aux réalités actuelles. Tout cela commence, plaide l’artiste, par la remise en ordre du ministère de la Culture.