Des gardes-chiourmes affectés à la prison de haute sécurité de Phoenix, plus connue comme La Bastille, ont interpellés vendredi matin deux hommes et une femme alors qu’ils tentaient de balancer de la drogue synthétique, des téléphones portables, des cartes SIM, des chargeurs ainsi qu’un tournevis par-dessus le mur d’enceinte.

Ces officiers appartenaient jusqu’à récemment au service de renseignements de la prison et avaient monté une opération pour intercepter des personnes tentant d’alimenter des prisonniers avec ces articles prohibés.

La femme interpellée est l’épouse du détenu Caël Permes, un récidiviste au long cours qui avait été condamné il y a un an pour avoir causé une explosion mettant en danger la vie d’autrui. Il avait été reconnu coupable d’avoir lancé un cocktail Molotov sur une femme tenant un bébé de huit mois dans ses bras à Cité Ste-Claire, à Goodlands, en décembre 2015. Il en avait alors après le beau-frère de celle-ci.