L’ex-Executive Director de la Competition Commission of Mauritius (CCM) a été arrêtée, ce jeudi 12 mai, par l’Independent Commission against Corruption (ICAC). Ce qu’on reproche à Kiran Meetarbhan : d’avoir favorisé le recrutement de quelqu’un qu’elle connaît pour le poste de chauffeur, alors qu’elle était no 1 de la CCM.

L’enquête, ouverte début janvier par l’ICAC, vient d’être bouclée. Suite au mandat d’arrêt émis contre elle, Kiran Meetarbhan, qui était jusqu’à janvier de cette année Executive Director de la CCM, se trouve actuellement au Quai D, à Port-Louis. Où elle est entendue dans le cadre de son defense statement.

Partie récupérer un document, Kiran Meetarbhan devrait être de retour à l’ICAC sous peu pour poursuivre son audition. Qui devrait durer toute la journée. Selon nos recoupements, il est peu probable qu’elle puisse être présentée en Cour, où elle doit faire face une charge provisoire de « public official using his office for gratification », selon la section 10 de la Prevention of Corruption Act.

Il reviendra donc à la police de décider si Kiran Meetarbhan sera libérée sur parole ou maintenue en détention, en attendant sa comparution devant un tribunal.

Photo d’archives