La Cour suprême entend rendre une décision sur le litige opposant les personnes expropriées à Résidence Barkly à l’Etat. Dès demain, le mardi 5 septembre, les deux parties devront soumettre leurs arguments à la justice afin que celle-ci décide si les expropriations dans le cadre du projet Metro Express doivent être stoppées.