C’est sous escorte que Shakeel Mohamed a été conduit à son domicile de Calebasses en début d’après-midi pour une perquisition. Selon Yousuf Mohamed, présent sur les lieux, les policiers étaient notamment à la recherche d’armes à feu et de munition. De tels objets n’ont toutefois pas été retrouvés chez le député travailliste.

Entretemps, des cadres rouges, notamment Arvin Boolell, Anil Bachoo ou Ezra Jhuboo se sont rendus aux Casernes Centrales en soutien au chef de file des rouges au Parlement. De retour au Central Criminal Investigation Department vers 14h15, Shakeel Mohamed a été conduit Bail and Remand Court de Port-Louis une heure plus tard pour sa motion de remise en liberté.

Navin Ramgoolam, Arvin Boolell, Yatin Varma, Patrick Assirvaden ou encore Ritesh Ramful se sont rendus au BRC pour soutenir l’ancien ministre du travail.

Shakeel Mohamed a été arrêté ce matin après la réouverture par le CCID de l’enquête sur les assassinats commis à la rue Gorah Issac à Port- Louis, en octobre 1996.