« Des tigres qui se prennent pour des chats ». C’est ainsi que le ministre des Finances qualifie l’attitude des Mauriciens par rapport aux grands chantiers que le gouvernement met en oeuvre.

Pour Vishnu Lutchmeenaraidoo, qui intervenait ce matin lors de la conférence Mauritius Smart Cities 2015, le pays peut ambitionner d’être un Dubaï ou un Singapour d’ici 20 ans. Toutefois, le ministre dit constater que les Mauriciens doutent trop du potentiel du pays.