A Maurice comme dans le monde, de nombreux appels au boycott des produits d’Israël se font entendre. Ceux qui condamnent les tirs israéliens en direction de la bande de Gaza estiment que cette sanction économique concertée pourrait faire entendre raison aux dirigeants de Tel Aviv.

A Maurice, le Premier ministre a lui-même laissé entendre qu’il est favorable à une telle mesure. C’était lors d’une déclaration à l’issue de la parade des nouvelles recrues de la police, ce samedi au Gymkhana. Cette prise de position est l’occasion de s’intéresser au commerce entre Maurice et Israël.

Ce pays est un partenaire commercial de moindre importance pour Maurice. Loin des dizaines de milliards de roupies de marchandises échangées avec l’Afrique du Sud, l’Inde, la Chine ou la France. La balance commerciale entre Maurice et Israël penche néanmoins en faveur de celui-ci. En 2013, nous avons exporté des sucres spéciaux (Rs 52,3 millions), du sucre blanc (Rs 6,6 millions), des jeans et vêtements (environ Rs 9 millions) et Rs 19,8 millions d’équipements médicaux (principalement des cathéters) vers ce pays du Proche-Orient.

Durant la même année, Maurice a toutefois importé Rs 204 millions de produits Made in Israël selon Statistics Mauritius. Durant les trois premiers mois de 2014, Rs 29 millions de produits israéliens sont entrés sur notre territoire.

Une analyse détaillée de nos importations en 2013 révèle que les diamants constituent pas loin du tiers (27%) des exportations d’Israël vers Maurice. Les pierres précieuses sont notamment destinées aux entreprises de polissage du pays qui les retravaillent avant de les écouler sur les marchés local et international. Les équipements industriels, matériels électroniques et chimiques, fruits, produits de beauté et de parfumerie sont les autres produits que nous importons le plus communément d’Israël.

Les Etats-Unis, la Grande Bretagne, la Belgique, les Pays-Bas, la Chine, l’Inde sont les pays vers lesquels Israël exporte le plus. Des voix s’élèvent actuellement dans plusieurs de ces pays pour appeler au boycott des produits Made in Israël. Pour l’heure, toutefois, seuls les Etats de la Ligue Arabe appliquent un boycott concerté et systématique. Celui-ci concerne d’ailleurs non seulement les produits et services en provenance d’Israël mais interdit également aux détenteurs de passeports de ce pays de séjourner sur leurs territoires.

 

importations Israel