L’ancien ministre des Infrastructures publiques et du Transport fait l’objet de deux accusations provisoires : conspiracy et influencing public official. L’une en vertu du Code pénal et l’autre selon la Prevention of Corruption Act. C’est l’avocat Yatin Varma qui a confirmé l’arrestation de son client peu après midi. Moins d’une heure plus tard, Anil Bachoo a été déféré devant la Cour de Port-Louis.

A l’issue de sa comparution, la magistrate a ordonné sa remise en liberté contre deux cautions de Rs 50 000 et de Rs 100 000 et une reconnaissance de dette de Rs 500 000 pour chacune des deux charges. L’enquête sur Betamax n’étant pas terminée, le cadre du Parti travailliste devra se rendre disponible de 9h à 16h aux fins de l’enquête. L’ancien colistier d’Anil Bachoo, Dhiraj Khamajeet, ainsi que plusieurs partisans rouges étaient en Cour ce matin pour soutenir Bachoo.

Il est reproché à ce dernier d’avoir accéléré et influencé les procédures afin que la compagnie Betamax obtienne le contrat de transport de carburants entre l’Inde et Maurice. Bachoo était représenté par Raj Pentiah, Yatin Varma et Arvin Ramsohok.

Par ailleurs, Navin Ramgoolam s’est rendu une nouvelle fois aux Casernes centrales ce matin. Pour la suite de son interrogatoire dans le cadre de l’affaire Dufry. L’ancien Premier ministre a été arrêté hier puis libéré sur parole. Il comparaît cet après-midi en Cour de Curepipe pour se voir notifier ses charges et les conditions de sa remise en liberté.