Follow Us On

Slider

Le Premier ministre était catégorique ce jeudi. Ameenah Gurib-Fakim avait pris l’engagement de démissionner le 15 mars lors de leur tête-à-tête du vendredi précédent.

Une capture d’écran d’une conversation entre Ivan Collendavelloo et Ameenah Gurib-Fakim le 6 mars indique toutefois que la présidente n’avait aucune intention de démissionner, ce jour-là. «Dear Ivan, just know that I will never resign», écrit la présidente dans un message whatsapp au Deputy Prime minister. Mais a-t-elle maintenu sa position lors de ses deux rencontres subséquentes avec le Premier ministre ?

Deux jours après, c’est en compagnie du Premier ministre que le leader du Muvman Liberater a tenté de convaincre Ameenah Gurib-Fakim de se retirer. Certains proches de la présidence affirment que la présidente aurait «craqué» ce jour-là. Mais les versions divergent toutefois. Si Pravind Jugnauth a affirmé, le 9 mars, que la locataire du Réduit avait pris l’engagement de démissionner, l’entourage de la présidente affirme que celle-ci aurait seulement dit au chef du gouvernement qu’elle allait «consider» cette requête.

La conversation entre Collendavelloo et Gurib-Fakim semble indiquer que la présidente a signifié assez tôt son intention de rester en poste. Cela tant que la présidente ne donne pas sa version de la conversation.

 

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Main sliders, News
[Vidéo] Saisie de Rs 16,5 million d’héroïne, 2 employés d’un service courrier arrêtés

L’exercice de surveillance et d’examen des colis et cargaisons acheminés par les services courrier mis en place par les services...

Close