Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas pour le MMM. S’il y a encore 10 jours, le deal avec le Parti travailliste semblait à portée de main, celui-ci s’est encore un peu éloigné durant la semaine écoulée. La faute à « une accumulation » de facteurs.

Au MMM, on parle en effet d’une « accumulation » de mauvais épisodes durant ces derniers jours. A commencer par la prestation jugée « calamiteuse » de Nita Deerpalsing à la radio mardi dernier. Celle qui était censée défendre le gouvernement et le Premier ministre sur le dossier Nandanee Soornack aurait fini par embarrasser le MMM en permettant aux critiques de redoubler de virulence contre le gouvernement et, par ricochet, de s’en prendre au MMM. Dans le même registre, Ashok Jugnauth, qui s’est rapproché de Navin Ramgoolam depuis ces dernières années, a défendu samedi dernier le principe d’un gouvernement « aidant » ses partisans. Une posture qui a eu le don d’irriter la hiérarchie mauve au plus haut point.

Il y a aussi eu la désormais fameuse boutade de Navin Ramgoolam sur le fait qu’il faut se rapprocher de ses adversaires pour mieux les mettre à terre. Puis, observe-t-on au MMM, il y a cette attitude générale du Premier ministre, qui a davantage donné l’impression de voir avec bienveillance les propos de Nita Deerpalsing, plutôt que d’en prendre ses distances.

Plus fondamentalement, ce sont aussi des mini rendez-vous manqués qui plombent l’atmosphère. Voici plusieurs semaines, ION News a appris l’existence d’une première ébauche écrite de l’accord PTr-MMM. Or, la version finale du deal qui devait être avalisée par Navin Ramgoolam ces jours-ci n’est toujours pas disponible. Ce qui a aggravé le climat de méfiance entre les futurs partenaires.

C’est donc dans une atmosphère tendue que s’est tenu le bureau politique mauve du jour. S’il est hors de question d’annoncer une quelconque rupture des négociations ou une cooling off period entre rouges et mauves, l’humeur est néanmoins morose. D’ailleurs, la direction du MMM se réunira dès ce jeudi lors d’un bureau politique spécial afin de décider de la marche à suivre. Cette rencontre précédera la réunion du comité central fixé à ce jeudi 17h depuis plusieurs semaines. Afin d’éviter un télescopage de calendrier avec la fête Ganesh Chaturthi, célébrée ce samedi.

Entre-temps, Navin Ramgoolam aura également eu le temps d’envoyer quelques signaux. Si à ce lundi après-midi, le Premier ministre n’a calé aucun rendez-vous avec Paul Bérenger pour demain ou mercredi, il y a toutefois de fortes chances que Ramgoolam rencontre la presse demain. Le Prime Minister’s Office n’a pas confirmé cette possibilité à ION News, mais il nous revient cependant que le chef du gouvernement songe sérieusement à tenir un point de presse durant lequel il abordera largement ses récents déplacements à l’étranger.

A n’en point douter, il sera également interrogé à cette occasion aussi bien sur l’affaire Soornack que sur les derniers développements par rapport aux négociations d’alliance rouge-mauve. On découvrira alors si l’humeur de Ramgoolam est à parler de prises de judo ou à la pratique du zen.