Le Premier ministre l’a redit dans un entretien à ION News ce lundi : « le travail continue » sur le budget. Depuis que l’année financière de l’Etat correspond à l’année calendaire, le discours du budget est présenté dans les tous premiers jours de novembre. Ce ne sera probablement pas le cas en 2014.

Les spéculations vont donc bon train, ces derniers jours, sur la date des élections et, par conséquent, celle de la présentation du budget. Ce qui est plus ou moins certain pour l’heure, c’est que les électeurs passeront dans les isoloirs au plus tard la dernière semaine de novembre. Ce qui a amené plusieurs observateurs à penser que le budget devrait être présenté dans les tous premiers jours de décembre pour être suivi de deux semaines d’intenses débats et d’un vote de la Finance Act quasiment à la veille de Noël, avant que le Parlement n’aille en congé.

Or, c’est un tout autre scénario qui se dessine. En effet, un nouveau gouvernement PTr-MMM, s’il arrive au pouvoir, disposera d’un outil déjà existant, qui lui permettra de retarder la présentation du budget à début 2015. En effet, la procédure de « vote on account » au Parlement offre la possibilité au gouvernement de maintenir le financement des différentes institutions de l’Etat avec le budget mensuel déjà voté dans la précédente Finance Act.

Cela laissera alors quelques semaines au nouveau gouvernement pour passer en revue la situation et arrêter ses grandes orientations économiques pour les années à venir. Rama Sithanen, le nouveau ministre des Finances et actuel master draftsman de l’accord écrit entre Navin Ramgoolam et Paul Bérenger, aura alors quelques semaines pour boucler son budget speech.

Il y aura sans doute plus de détails sur le budget lors de la conférence de presse conjointe qu’animeront Ramgoolam et Bérenger, ce samedi 6 septembre, à la Clarisse House. Une rencontre face aux médias qui interviendra après la ratification, par les bureaux politiques du Parti travailliste et du MMM, de l’alliance rouge-mauve. Il est d’ailleurs prévu que les deux leaders en expliquent, ce jour-là, les détails.