C’est la trêve entre Anil Bachoo et Paul Bérenger. Le ministre des Infrastructures publiques explique qu’il n’y a pas « d’ennemis en politique ». Laissant entendre qu’il n’aurait pas de problèmes à travailler avec le leader du MMM dans le cadre d’un gouvernement Travailliste-MMM. Une posture compréhensible car Bérenger n’a pas réclamé la tête de Bachoo lors des négociations d’alliance entre les rouges et les mauves. Les deux hommes ont pourtant régulièrement croisé le fer dans le passé. Bérenger allant jusqu’à traiter Bachoo « d’intellectuellement limité ».

Anil Bachoo participait aujourd’hui à l’inauguration de la foire de Roche-Bois en compagnie des ministres Shakeel Mohamed et Hervé Aimée.