C’est à une prise de conscience nationale que les écologistes invitent le pays demain, le 3 février. Le mouvement Alim Lalimier Lor Sime Sanzman convie les Mauriciens soucieux de la préservation de l’environnement et inquiets de l’implantation de la centrale à charbon CT Power dans l’île à manifester pacifiquement devant leurs propres portes de 19h à 19h30.

Les organisateurs exhortent les citoyens à se tenir en silence devant leurs maisons, bougie et pancarte à la main, afin d’aider leurs compatriotes « à prendre conscience des contrats qui sont en train d’être signés dans [leur] dos ». Le mouvement encourage ensuite les participants à partager leurs photos sur la page Facebook dédiée afin que chaque action individuelle soit relayée au plus grand nombre.

La plateforme Alim Lalimier, constituée de jeunes écologistes, reproche au gouvernement d’avoir laissé CT Power et le Central Electricity Board (CEB) signer un contrat d’approvisionnement en énergie « dans le dos de la population » le 27 décembre dernier, alors que plusieurs questions demeurent en suspens. Notamment le maintien du prix de l’électricité fourni par le CEB, l’éventuelle subvention que le gouvernement devra débourser afin d’empêcher une hausse du prix de l’énergie ainsi que l’application d’une réelle politique publique privilégiant les projets d’énergies renouvelables dans le pays.

La plateforme Alim Lalimier réclame que le Power Purchase Agreement signé entre CT Power et le CEB soit rendu public le plus vite possible. Afin de mieux comprendre à quoi se sont engagés le CEB et le pays tout entier en permettant à CT Power de s’implanter dans l’île.