Les cadres de l’institution mais également des producteurs agricoles se sont rencontrés ce jeudi pour réfléchir à son avenir. Principal conclusion des discussions: l’Agricultural Marketing Board devra faire face à une série de défis à l’avenir. Ceux-ci impacteront son rôle et son fonctionnement. D’une part à cause de la part de l’augmentation de la quantité de fruits et légumes importés et d’autre part à cause de la nécessité de rendre le pays autosuffisant dans certains domaines de production agricole.