Les avocats de Navin Ramgoolam contestent l’admissibilité de certaines dépositions de leur client. Soit trois déclarations sur les cinq de l’ancien Premier ministre. Or, Gavin Glover a déclaré, en Cour intermédiaire, qu’elles «vont à l’encontre des Judges’ Rules sous la section 3(b)». Celle-ci dispose qu’une fois les charges formelles logées, des questions supplémentaires ne sont posées au suspect que dans des cas exceptionnels.

Les Judges‘ Rules sont des directives qui encadrent les interrogatoires menés par la police.

Les magistrats Raj Seebaluck et Razia Janoo-Jaunbocus ont accordé un renvoi. La poursuite communiquera sa position le 9 février 2018.

Les prochains témoins qui seront contre-interrogés par les avocats des accusés sont le sergent qui avait pris la déclaration de Rakesh Gooljaury, les représentants de Mauritius Telecom et d’Emtel ainsi que les sergents Ramdas et Goinden.

L’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam de même que Dev Jokhoo et Rampersad Sooroojebally, deux ex-hauts gradés de la police, sont poursuivis pour entente délictueuse. Ils sont soupçonnés d’avoir dissimulé ce qui s’est vraiment passé dans la nuit du 2 à 3 juillet 2011 au bungalow de Ramgoolam à Roches-Noires.