L’Independent Commission against Corruption (ICAC) n’a pas « omis de renouveler l’attachment order pour la somme de Rs 144,7 millions » relatif au rachat de la clinique Medpoint par l’Etat. La commission a publié, aujourd’hui, un communiqué pour apporter des « éclaircissements » suite à des articles parus dans les médias et « des commentaires à la radio et sur les réseaux sociaux sur le ‘décaissement de Rs 144,7 millions au Dr Malhotra’ ».

L’ICAC explique ainsi que l’affaire Medpoint comprend « plusieurs enquêtes séparées (impliquant plusieurs personnes) ». Et que l’une des investigations concerne le délit de blanchiment d’argent. Lorsque la commission débute son enquête, « la somme de Rs 144,7 millions avait déjà été versée sur un compte de la SBM Bank (Mauritius) Ltd au nom de Medpoint Ltd ». Ce montant a été utilisé en partie pour régler des dettes et Rs 123,6 millions transférés « sur un autre compte de la compagnie ».

Les comptes de Medpoint Ltd ont été bloqués, précise l’ICAC, via un attachment order le 10 juillet 2011. Ordre qui est renouvelé tous les 60 jours, le dernier « en date du 28 juillet 2014 ». La compagnie contestera, en Cour suprême, l’attachment order le 10 octobre 2013. « L’ICAC et le représentant du DPP acceptent à ce que la somme de Rs 65,4 millions soit restituée. »

Lorsque le dossier est soumis au DPP à la fin de l’enquête, « décision est prise qu’aucune action ne sera initiée contre Medpoint Ltd ». Décision qui intervient le 22 septembre 2014. Deux jours plus tard, le dernier renouvellement pour un attachment order arrive à terme. « Medpoint Ltd peut alors, indique l’ICAC, accéder aux comptes et donc, à la somme résiduelle de Rs 61,2 millions à partir de cette date ».