Les débats, à la reprise de l’audience cet après-midi, ont été rapides.

Clare Montgomery a présenté les arguments qui, selon l’équipe légale de Pravind Jugnauth, ne justifient pas un recours au Privy Council pour contester le jugement en appel de la Cour suprême qui a blanchi Pravind Jugnauth.

La Queen’s Counsel a soutenu que le bureau du Directeur des poursuites publiques a mal interprété le jugement. L’avocate a d’ailleurs repris certains des principaux points mis en avant par le Chef juge Keshoe Parsad Matadeen et le juge Caunhye, dans leur jugement en mai 2016.

Montgomery a aussi mis en avant le fait que le Grant of appeal est accordé dans des « cas spéciaux ». Or, argumente-t-elle, cette requête en appel ne présente rien de particulier.

Rashid Ahmine, Deputy Director of Prosecutions, a poursuivi en arguant que ce cas fera jurisprudence et qu’il est nécessaire de clarifier certains points.

Le Chef juge Matadeen et le juge Ashraf Caunhye ont réservé leur jugement.