Follow Us On

Slider

Les débats, à la reprise de l’audience cet après-midi, ont été rapides.

Clare Montgomery a présenté les arguments qui, selon l’équipe légale de Pravind Jugnauth, ne justifient pas un recours au Privy Council pour contester le jugement en appel de la Cour suprême qui a blanchi Pravind Jugnauth.

La Queen’s Counsel a soutenu que le bureau du Directeur des poursuites publiques a mal interprété le jugement. L’avocate a d’ailleurs repris certains des principaux points mis en avant par le Chef juge Keshoe Parsad Matadeen et le juge Caunhye, dans leur jugement en mai 2016.

Montgomery a aussi mis en avant le fait que le Grant of appeal est accordé dans des « cas spéciaux ». Or, argumente-t-elle, cette requête en appel ne présente rien de particulier.

Rashid Ahmine, Deputy Director of Prosecutions, a poursuivi en arguant que ce cas fera jurisprudence et qu’il est nécessaire de clarifier certains points.

Le Chef juge Matadeen et le juge Ashraf Caunhye ont réservé leur jugement.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Main sliders, News, Videos
[Vidéo] La défense de Pravind Jugnauth présente ses arguments contre l’appel au Privy Council

Le bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP) pourra-t-il faire appel auprès du Privy Council pour contester le jugement de...

Close