Il est reparti des Casernes centrales comme il y est arrivé. Discrètement. Saleem Beebeejaun a été convoqué, aujourd’hui, dans le cadre de l’enquête sur l’affaire BAI.

L’ex-Chief Executive Officer est entendu under warning par rapport à un prêt accordé par la Banque des Mascareignes à la BAI, apprend-on de source policière.

Son interrogatoire n’étant pas terminé, Saleem Beebeejaun devra de nouveau se rendre au Central Criminal Investigation Department.

« C’est une affaire compliquée », explique notre source. Qui précise qu’il y a eu des directives du Commissaire de police pour que des charges provisoires ne soient pas logées avant qu’il y ait suffisamment d’éléments pour justifier cette décision.

L’ex-CEO pourrait-il être arrêté ? « Ce n’est pas à écarter », indique-t-on comprendre du côté des Casernes centrales.

Raouf Gulbul, qui représente Saleem Beebeejaun, ne veut se risquer à aucun commentaire à ce stade. Il confirme toutefois avoir été aux côtés de l’ex-CEO, aujourd’hui, et que l’exercice reprendra ultérieurement. Aucune date n’a, pour l’heure, été fixée, déclare l’homme de loi.

Photo (http://www.warwyckprivatebank.com/): Saleem Beebeejaun