La British American Insurance (BAI) était au rang des sujets de débats au Parlement, ce mardi 10 novembre. Qu’en est-il des montants des prêts contractés auprès de banques par la BAI et ses conglomérats à des banques et qui ont été radiés ? C’est ce qu’a demandé Raffick Sorefan au ministre de la Bonne gouvernance et des Services financiers. Roshi Bhadain a expliqué que selon les dispositions de la Banking Act, de telles informations ne peuvent être révélées. Et il a poursuivi en insistant qu’il y a « confusion » autour de la question et que celle-ci a été mal formulée.

Raffick Sorefan a aussi fait mention d’un prêt non garanti de Rs 845 millions octroyé au président de la BAI International Holdings. Il a notamment évoqué un complot impliquant un haut cadre de la défunte Bramer Bank. Le député du Mouvement patriotique voulait savoir si une enquête sera initiée à ce propos. «  La question a été mal posée », lance une fois encore le ministre des Services financiers.

Sorefan a aussi évoqué le rapport intérimaire de SBM Holdings qui mentionne qu’un montant de Rs 1,08 milliards ont été radiés, et qui comprend ces Rs 845 millions. La State Bank of Mauritius dépendant de la Banque centrale, a indiqué Roshi Bhadain en que le secteur banquier ne tombe pas sous l’égide de son ministère. Il a toutefois assuré qu’il se penchera dessus en cas d’abus.

Reza Uteem a, lui, demandé au ministre s’il est disposé à déposer une copie de tous les prêts annulés par la Bramer Bank. « S’il y a une liste, je la mettrai à disposition », a répondu le ministre.