Pour l’une de ses dernières auditions, la commission d’enquête sur la vente de Britam a entendu Prakash Seewoosunkur, Sanjiv Issary et Benito Elisa ce 8 août. Respectivement Chief Operating Officer (COO) de la Financial Services Commission (FSC), CEO de la National Property Fund (NPFL) et ancien conseiller de Roshi Bhadain, les trois hommes ont été auditionnés pendant un peu mois de 2 heures.

L’ancien juge Bhushan Domah ainsi que ses deux assesseurs ont souhaité savoir si Sewoosunkur était au courant d’un rapport du cabinet BDO sur la vente des parts détenues par la BAI dans Britam au Kenya. Mais l’actuel COO de la FSC explique n’avoir pas été tenu au courant de cet élément du dossier.

Sanjiv Issary a été interrogé sur une board resolution du NPFL donnant le feu vert pour le transfert des parts de la BAI dans Britam. La commission a souhaité savoir dans quelles circonstances les directeurs ont signé le document. Issary explique ne pas connaître l’origine exacte du document. Se contentant d’expliquer que c’est le secrétaire du board qui lui a envoyé un scan du document.

«You were instructed by someone else to sign the document, you had no clue what was going on», s’est étonné Sattar Hajee Abdoula, l’un des deux assesseurs de la commission. Le témoin, qui n’en est pas à sa première audition, a confirmé ne pas connaître le processus par lequel les directeurs ont chacun donné leur aval.

Benito Elisa a, lui, expliqué ne s’être impliqué dans le dossier BAI au ministère des Services financiers, alors dirigé par Roshi Bhadain, que «post disposal of Britam shares». Affirmant au passage qu’il n’a pas «chase» les membres du board de la NPFL pour qu’ils avalisent le transfert des actions de Britam.

C’est Afsar Ebrahim, le no 2 de BDO Maurice, qui sera entendu lors de la 25e réunion de la commission d’enquête. Convoqué ce 8 août, il n’a pu être présent, étant en déplacement à l’étranger. Il nous revient que la 26e et ultime réunion de la commission sera consacrée à la nouvelle audition de Roshi Bhadain.

S’il était à un moment donné question que la commission Britam se déplace au Kenya, cela ne figure plus en haut de l’agenda au vu des derniers développements.