Pour Jean-Baptiste Lemoyne, le fait que Maurice et la France collaborent à la mise en place d’un fonds d’expertise et de renforcement des capacités climat démontre que les deux pays entendent agir sur le plan mondial afin de défendre la question du développement durable .

Après la signature de l’accord avec le secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères de France, Vishnu Lutchmeenaraidoo a insisté sur le fait que Maurice doit adopter des politiques publiques visant à protéger le climat. Car l’île se trouve parmi les pays les plus vulnérables face au dérèglement climatique.