À partir du 3 décembre, les voyageurs pourront se rendre à Fort Dauphin et Tuléar, à Madagascar, de La Réunion. Cela fait suite à un partenariat stratégique entre Air Austral et Air Madagascar. «Il s’agit d’une nouvelle importante pour la connectivité» au niveau de l’océan Indien, selon Jean-Marc Grazzini, directeur général adjoint en charge des affaires commerciales de la compagnie réunionnaise.

La programmation des vols autour des week-ends n’est pas anodine : elle vise une clientèle d’affaires mais table également sur les paysages splendides de ces villes des côtes sud malgaches pour attirer des vacanciers. «Notre offre peut intéresser une partie de la clientèle à Maurice», estime Jean-Marc Grazzini qui s’est entretenu avec la presse mauricienne lors d’une conférence telephonique, le mardi 18 septembre.

Le lundi, le vol quittera La Réunion le matin pour se rendre à Fort-Dauphin, puis Tuléar avant de rentrer à l’île sœur. Le vendredi, départ de Tuléar vers Fort-Dauphin puis La Réunion avant de faire le trajet en sens inverse. Ces vols seront aussi opérés en partage de codes.

Air Madagascar assurera la desserte du vendredi, Air Austral celle du lundi. Ces deux compagnies alterneront deux vols par semaine au moyen de leurs Boeings 738-800. Ces avions ont une capacité de 162 passagers : soit 18 en classe business et le reste en classe économie.

Jean-Marc Grazzini espère que ces «destinations additionnelles présagent d’autres ouvertures dans le futur».
Le duo Air Austral-Air Madagascar se présente, en effet, comme ayant «le plus grand réseau sur l’océan Indien avec jusqu’à 25 vols long-courriers par semaine», avait indiqué Marc Bailliart, directeur dommercial France & Europe pour Air Austral & Air Madagascar en mai dernier, tel que cité par Air Journal en mai dernier.

Air Austral détient 49% du capital d’Air Madagascar depuis la signature d’un accord en novembre 2017. L’État malgache demeure actionnaire majoritaire. Ce partenariat stratégique vise à relancer la compagnie malgache, au bord de la faillite en 2016. Air Austral s’est notamment engagée à y injecter 40 millions de dollars de capital, avait indiqué RFI en début d’année. L’objectif : remettre Air Madagascar sur le chemin de la rentabilité et, pour Air Austral, asseoir son leadership dans l’océan Indien, avait affirmé Grazzini au Quotidien du tourisme en juin.

Après l’Inde et la Chine, Air Austral lorgne également du côté du continent africain dans le cadre de son business plan pour redresser Air Madagascar. Un accord de partenariat a été signé en juillet dernier. «En complément des hubs de La Réunion et Antananarivo, Nairobi devient ainsi la porte d’entrée du continent africain permettant le renforcement des échanges commerciaux et touristiques entre les trois pays et l’amélioration de la connectivité de nos territoires respectifs», avait alors déclaré Marie-Joseph Malé, PDG d’Air Austral, cité par Air Journal.

Photo : Airaustral.com