Follow Us On

Slider

Pascal Géraldo Randy Paris et James Rickel Kewin Warren Legrand ne sont pas prêts de retrouver la liberté. Ils sont fortement soupçonnés d’être derrière la disparition du skipper Jean Dylan Danielo Castor et de l’infirmier Ranjiv Fallee signalés en décembre dernier. Ils auraient engagé le tandem une semaine avant la Noël pour acheter de la drogue à l’île sœur, mais les choses auraient mal tourné.

Agés de 23 et 28 ans, fichés à l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU), ils ont été déportés de La Réunion le 12 mars dernier après avoir été pris pour cible à la terrasse d’une pizzeria de Saint-Paul par un tireur inconnu se déplaçant à moto. Selon toute vraisemblance, ils ont eu maille à partir avec un caïd local et l’incident a poussé la gendarmerie à les interroger.

L’enquête ouverte a démontré qu’ils sont illégalement arrivés dans l’île. Interrogés, ils ont déclaré avoir trouvé refuge à La Réunion parce qu’ils doivent une grosse somme d’argent à un Mauricien au pays et que ce dernier a mis leur tête à prix. Ils ont expliqué avoir vécu de la «charité» durant ces derniers mois, mais le rapport de la gendarmerie indique que leurs «vêtements propres» remettent en doute leurs versions.

Remis au Passport and Immigration Office (PIO) car ils ont enfreint la législation locale en ne signalant pas leurs départs, ils ont été placés en détention par le Central Criminal Investigation Department (CCID). Soupçonnant un acte criminel dans la disparition de Jean Dylan Danielo Castor et de Ranjiv Fallee, celui-ci a d’abord invité la Criminal Investigation Division (CID) du Port avant de se tourner vers la Major Crimes Investigation Team (MCIT) à enquêter.

L’un des suspects a avoué durant le week-end avoir pris place à bord de l’embarcation de Castor qui habite Bois-Marchand, à Terre-Rouge, comme eux. La MCIT a aussi établi que Castor est leur ami d’enfance. Il lui reste cependant à obtenir davantage de renseignements auprès de la gendarmerie français par le biais d’Interpol pour établir si Castor et Fallee sont encore à l’île sœur et si leur embarcation a été repérée.

L’aide de la gendarmerie française est également nécessaire pour identifier le tireur de Saint-Paul afin de déterminer à quel réseau Pascal Géraldo Randy Paris et James Rickel Kewin Warren Legrand comptaient s’approvisionner en drogue. Pascal Géraldo Randy Paris était déjà recherché par l’ADSU pour une affaire de gandia et s’est déjà rendu à l’île sœur il y a neuf ans. Quant à son complice, il a déjà été arrêté pour recel et dans une affaire d’héroïne.

 

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Main sliders, News
[Vidéo] Chagos : Bérenger dénonce le «bad timing» de la rencontre du PM avec Theresa May

La rencontre du 19 mars entre Theresa May et Pravind Jugnauth, la semaine dernière, intervient au mauvais moment, estime Paul Bérenger....

Close