Un peu têtu mais surtout tenace, Atma Shanto est le genre de syndicaliste capable d’organiser une réunion de travailleurs dans un cimetière ou un champ de cannes. Il y a quelques jours, le président de la Fédération des travailleurs unis (FTU) est parvenu à faire réagir le gouvernement afin de trouver une solution pour les 150 licenciés de la Central Water Authority. Il est le premier à le dire : son passe-temps, c’est d’aider les employés de tous secteurs confondus à se battre contre l’exploitation. Son entourage le décrit comme un homme strict et sympathique. Quand il n’est pas en train d’essayer de rendre les relations employeur-employé plus fluides, Atma Shanto aime passer du temps avec sa famille. À 59 ans, il essaie de mener une vie simple, toujours dans l’intérêt de ceux qui l’entoure. Portrait d’un homme engagé à la cause syndicale depuis 30 ans.