Roshi Bhadain estime que les 57 stagiaires qui veulent continuer à bénéficier d’une formation comme enseignants à travers le Youth Employment Programme (YEP) doivent défendre leurs droits tout en formulant des demandes raisonnables au gouvernement. Le leader du Reform Party estime que c’est ce qu’ils ont fait en transmettant 5 demandes au ministère de l’Education.

Animant une conférence de presse, ce mercredi 31 mai, Bhadain a réaffirmé ne pas être d’accord avec le projet Metro Express dans sa version actuelle. Notamment avec la circulation des rames sur la route, dans le centre-ville de Quatre-Bornes. Le député de la localité a confirmé qu’il envisage de démissionner et de se représenter dans la circonscription numéro 18 en signe de protestation contre le projet dans son état actuel.