Ecrivaine, politicienne, Speaker, journalistes, artiste, entrepreneure, infirmière, militantes… Elles sont une cinquantaine femmes à signer une Déclaration commune contre les abus sexuels. Une démarche qui intervient en amont du 8 mars, Journée mondiale des femmes, à l’aube des 50 ans de Maurice et alors que, partout dans le monde, les voix des femmes s’élèvent contre les hommes prédateurs. Et ce depuis l’éclatement, en octobre dernier dans le New York Times, du scandale Weinstein.

Ce que disent ces femmes mauriciennes :

«Mwa, ki finn azut mo nom lor sa Deklarasyon la, mo dibut ansam ar fam partu dan lemond ki pe lev lavwa kont zom predater, zom predater ki servi zot pozisyon “puvwar relatif” lor sayt – ubyin dan lezot institisyon – pu abiz fam. Lepok pe sanze. Deza ena lorganizasyon ki demokratik – parti politik, sindika, lasosyasyon profesyonel, parmi – pe kumans, partu dan lemond, sanksyonn zot manb, revok zot, expilse zot, kan zot abiz fam. Nu, fam, partu dan lemond pe kumans lev lavwa kont abi sexyel ek sexist. Mo refiz konplis.

Ala mo siyne, mwa osi.»

Derrière cette initiative : le Muvman Liberasyon Fam. Qui a voulu rassembler des femmes qui, dans leur domaine, «contribuent au mouvement féministe ou à l’émancipation des femmes».

Les signataires :

Aisha Doba, Allia Syed Hossen-Gooljar, Ambal Jeanne, Ananda Devi, Anjani Murdan, Anne-Lise Mestry, Anne-Marie Joly, Anooradah Pooran, Anushka Virahsawmy, Aurore Perraud, Begum Badullah, Daniella Bastien, Danielle Turner, Djemillah Mourade, Françoise Labelle, Françoise Lamusse, Gaëlle Tossé, Husna Ramjanally, Julia Maigrot, Kisna Kistnasamy, Kumari Issur, Laure Soobrayen, Lindsey Collen, Linzi Bacbotte, Manda Boolell, Marie Claire Bibi Diop, Marie-France Favory, Marie-Noëlle Elissac-Foy, Marlène Urcile Ladine, Marousia Bouvery, Mary Jane Gaspard, Maya Hanoomanjee, Mélanie Vigier de Latour-Bérenger, Merline François, Micheline Virahsawmy, Mohni Bali, Monique Descombes, Munavvar Namdarkhan, Myriam Narainsamy, Patricia Day-Hookoomsing, Pramila Patten, Pushpa Lallah, Rajni Lallah, Ranjita Bunwaree, Sadna Jumnoodoo, Sandra O’Reilly, Sarah-Jane Vingta, Sheela Baguant, Sheila Bappoo, Sheila Bunwaree, Veronique Topize, Vidula Nababsing

Photo (AFP via Madame Figaro) : Dans le sillage de l’affaire Weinstein et des hashtags #metoo ou #balancetonporc sur les réseaux sociaux, des femmes et des hommes se sont mobilisés, le 29 octobre 2017 à Paris, contre le harcèlement sexuel. Des manifestations qui ont aussi eu lieu ailleurs dans le monde.