En un mois et demi, la Tourism Authority a émis 89 contraventions. Les bateaux de plaisance à usage commercial en ont écopé le plus. 35 contraventions ont été émises sur les 109 visites effectuées par les officiers. La majorité, 28, pour non-respect des conditions, dont 12 dans le Nord.

En revanche, les 27 bateaux de plaisance de particuliers inspectés étaient tous en règle.

Les skippers ont, eux, été contrôlés à 66 reprises pour une seule contravention prise. La personne concernée n’avait pas son permis sur lui.

Sur 18 boat houses inspectées, 4 dans l’Est n’avaient pas de permis.

Les 5 départements régionaux qui sillonnent l’île (les Central and Metropolitan, Northern, Eastern, Southern et Western Divisions) totalisent 780 inspections du 1er juin 2017 au 18 juillet 2017.

Si la Western Division a effectué le plus grand nombre d’inspections, soit 183, la Northern Division a émis le plus grand nombre de contraventions : 34, soit plus d’un tiers.

De ceux qui opèrent dans le secteur touristique, les restaurateurs ont été inspectés 232 fois. Sur les 12 établissements épinglés, 5 n’avaient pas de permis, 3 ne respectaient pas les conditions d’opération.

Mais ce sont les gérants des résidences dédiées aux touristes qui arrivent en deuxième place des opérateurs les plus pris en faute. Sur 117 visites, 24 contraventions, dont 15 dans l’Ouest n’avaient pas de permis.

Les officiers de la TA n’ont, en revanche, effectué aucune inspection des boîtes de nuit ou clubs privés.

Photo (illustration) : Capture d’écran d’un bateau de plaisance durant une site visit de Showkutally Soodhun sur la plage de Trou aux Biches, en février dernier.